8.3.06

Ma soirée Love Bizarre à L'Elysée Montmartre samedi 4 mars 2006


Bruno m'accueille à l'Elysee Montmartre. Les projecteurs sont installés. Je discute avec les autres vjays de notre ordre de passage. Ils veulent que je passe à la fin pour partir plus tôt. Je veux jouer quand il y a le plus de monde, sur DJ Koze. On coupe la poire en deux : je passe une heure sur le set de Koze à trois heures, ils reprennent la main à quatre et je cloture.
On ouvre. La salle se remplit petit à petit. Fred et Willy arrivent, en petite forme de leur soirée la veille eu Pulp. Jennifer Cardini a entamé son set. Elle a l'air pensive. Elle sirote du champagne et nous délivre un mix profond et mélancolique. David et Giacomo, Pascal et François, Joao, Bruno, beaucoup d'amis sont là. Des bogoss un peu partout of course. Mon Pascal n'est pas là, il veut ralentir les sorties. Les autres vjays passent des images très rapides, principalement noir et blanc, voire sépia. Beaucoup de thèmes insdustriels. C'est très "festival de films expérimentaux", mais est-ce vraiment festif, et electro ? Pour une soirée indus, ce serait parfait.
Justus Könhcke entame son live. Il chante. Il mélange adroitement standart pops et electro ultra pointue, comme Heart ov Glass, son excellent remix du hit de Blondie, dont Pascal parle si bien. Il chante, c'est joyeux, rassembleur et ultra qualitatif.
Trois heures arrivent. J'attends le mix de Koze pour jouer, on m'en a beaucoup parlé. Je passe l'appareil photo à Willy pour qu'il shoote pendant que je suis sur la scène. Il fait toujours des photos originales. Merci Willy. Au début du set, les électriciens arrangent les platines qui sautaient. Koze choisit de mettre un disque ultra lent pendant ce temps. Pourquoi ce choix ? Le public s'impatiente, commence à siffler. Je choisis de passer les diaporamas de photos de Chic Freak pour faire patienter. Au moins, j'ai toute l'attention dessus. Il change enfin de disque, un peu plus rapide. Il commence progressivement. Le beat augmente. Je passe mes boucles d'Amanda Lepore, de squelettes et de couples glamour dansant. Très electroclash. Il remet un disque lent. Le public siffle à nouveau. Koze s'en fout. Je me rends vite compte qu'il va s'amuser à faire le yo-yo entre disques speed et lents. Il croit maitriser le public mais personne ne le suit. Il frustre tout le monde. Pourquoi tant d'egocentrisme ? Je suis très déçu. Je passe la main plus vite que prévu aux autres vjays en leur promettant de reprendre à quatre heures trente. Je descends dans le public. Une fille demande à Fred et moi : "Quand est-ce qu'il s'arrête le warm-up ?". Je discute avec les amis. On fait un concours de photos avec Joao, c'est stimulant. Il fait super bon, la climatisation est enfin optimisée pour la taille de cette salle. Le set de Koze est toujours aussi pénible. Certains gueulent "casse-toi" à côté de nous. Ces hétéros sont vraiment adorables.
Enfin l'arrivée de Michael Mayer, le créateur de Kompakt, la star. Je m'installe devant l'ordi, passe les pubs des partenaires en attendant que le son s'accélère. Mayer progresse dans un voyage onirique ultra profond mentalement et physiquement. Je suis totalement dans son set. Les images de nuages de méduses et de divas évaporées s'allient aux nappes de sons harmonieuses. Son set passe comme un rêve d'élégance éléctronique. Fred et Willy dansent sur la scène. Lorsque les lumières s'allument pour annoncer la fin, la salle est toujours pleine et mettra longtemps à se vider.

3 commentaires:

cexhib a dit…

eh bien ... enfin j'ai trouvé comment laisser des comm chez toi ...à chaque fois je fesais le email-post.. lol blonde de mon état végetatif post kompakté... bref pour te dire aussi que j'ai mis les images de la yes sir! et kompakt cette semaine ... bizz
joao

cexhib a dit…

je n'ai pas osé faire une crok-nique de la soirée car je tiens à Bruno et bien.. mais vrai oh que vrai koze "m'a tuer" .. tout a été preparé pour mayer arrive comme la star qui va sauver la soirée .. oui ça était ça ! plus jamais ça ! last party the dj did NOT save my life !

Willy a dit…

C'est moi qui te remercie pour tout ! Je t'embrasse ++.