6.6.06

Pourquoi Berlin ?



"Quel serait le modèle de Berlin ? Celui d’une scène qu’il faudrait surnommer les Geniale Dilletanten (les « Dillétantes » Géniaux, avec une faute d’orthographe bien à propos). Festival de la scène punk berlinoise de 1981, c’est aussi un manifeste publié par les éditions Merve : « Nous avons découvert une créativité sans frontières, qui s’étale avec insouciance et indépendamment sur des centaines de précieuses toiles, bandes magnétiques ou morceaux de celluloïde ». A la question « qu’est-ce qui selon vous représente Berlin?», Jeanne Susplugas répond : « les restes des hippies et des punks », c’est dire si le modèle est ancré. Aujourd’hui le contexte a changé et Berlin - toujours un peu au bout de nulle part mais bientôt au cœur de l’Europe à 25 - est une petite poche de résistance aux modes de vie contemporains. Décider de s’installer dans cette ville, sans aucune certitude de revenus ou d’avenir, pourrait alors être compris comme une décision politique. Une façon de se mettre en retrait d’une certaine société pour mieux se concentrer sur son travail, un temps de latence. Une alternative géniale et dilettante..."

Thibaut de Ruyter in BDAP, Kunstbulletin des Bureau des Arts Plastiques n°16

4 commentaires:

Waidy a dit…

Ah, c'est cool de voir enfin quelques unes de tes photos de notre séjour à Berlin.

Jean-Philippe a dit…

Mais êtes vous au moins allés au P.bar?

D.A.V.I.D a dit…

Berlin dit merde à Frankfort, à Paris, à Londres, à New-York, Berlin est une capitale mais pas une place boursière, elle dit merde à l'argent, et oui, vivre à Berlin est un geste politique et c'est pour cela que l'on s'y sent si bien, que l'on y respire mieux, que la vie y est plus douce, les gens plus beaux : je veux être un cerisier du japon sur un trottoir de Mitte ou un gobelet sur le bar du Kino Panorama!

cexhib a dit…

j'ai honte .. connais pô!:((